Culture.fr

Articles

Par Ministère de la culture et de la communication

Edité le 18 septembre 2014 / 0

Thématiques : , ,

Mots clefs :

Cycle « Les enjeux du Web 3.0 dans le secteur culturel » : Quel avenir pour le Web ?

Séance de conclusion du cycle

 

Quel avenir pour le Web ?

Faire face aux enjeux politiques et technologiques avec le Web de données

 

 13 novembre 2014
Centre de Recherche Inria Sophia Antipolis – Méditerranée

(2004 route des Lucioles, Sophia Antipolis)

Le cycle « Les enjeux du Web 3.0 dans le secteur culturel » a été mis en place conjointement par le Ministère de la Culture et Inria en septembre 2013. Cette collaboration prenait acte de l’engagement du Ministère à mettre en œuvre les technologies du Web de données au travers de nombreux projets (data.bnf.fr, HDA-Lab, Joconde-Lab, le Calculateur du domaine public, DBpedia en français, le programme HADOC et l’application Ginco, le Centre Pompidou Virtuel, sans oublier le porjet MIMO auquel a participé la Cité de la Musique) et de l’expertise reconnue d’Inria dans ce domaine ; rencontre qui avait déjà donné lieu à la signature de la convention SemanticPedia entre les deux établissements au mois de novembre 2012.

Après une première séance en forme de bilan des initiatives françaises en la matière, ponctuée par un retour d’expérience d’un acteur majeur tant dans le domaine culturel que sur ces technologies, à savoir la BBC, la conclusion formulée l’avait été sous la forme d’une demande adressée aux chercheurs de mieux prendre en compte les questions de confiance. En conséquence de quoi, la seconde séance s’était penchée précisément sur cette question. Elle n’en est en effet que plus pressante à la lumière des récentes révélations d’Edward Snowden et du mouvement de concentration autour de grands acteurs du Web dénoncé par Tim Berners-Lee.

La dernière journée du cycle propose d’élargir la réflexion à l’avenir du Web et des modèles de développement qui l’accompagnent. A cette occasion, elle réunira des interventions visant à éclairer les enjeux techniques et politiques actuels (en compagnie d’Antoinette Rouvroy et Harry Halpin), articulées à des présentations de réalisations susceptibles d’ouvrir sur d’autres modèles pour l’avenir (avec Henry Story, Fabien Gandon, des membres de l’équipe Inria WIMMICS et du Ministère de la Culture). Cette journée se conclura par la remise d’une note de synthèse sur ces questions rédigée par Alexandre Monnin, initiateur et responsable scientifique du cycle, destinée à livrer un autre éclairage sur le Web de données envisagé comme une réponse aux défis actuels

Programme :

– 09H30-10h00 : Ouverture (Responsables du Ministère de la Culture et d’Inria)

– 10h00-10h15 : Retour sur la premières journée du cycle

– 10h15-10h30 : Point sur la convention SemanticPedia (Ministère de la Culture/Inria)

– 10h30-11h00 : Pause

– 11h00-12h00 : Intervention d’Antoinette Rouvroy autour de la gouvernementalité algorithmique – titre à préciser (Université de Namur)

– 12h00-13h30 : Pause déjeuner

– 13h30-14h30 : Intervention d’Harry Halpin (W3C/MIT), Confiance et sécurité sur le Web après Snowden

– 14h30-15h30 : Intervention de Renata Avila (Web Foundation) à propos de la campagne “Web We Want

– 15h30-15h45 : Pause

– 15h45-17h15 : Vers des modèles soutenables pour le Web.

  • Présentation de travaux sur les réseaux sociaux décentralisés et l’identité sur le Web au sein du W3C, par Henry Story
  • Présentations de projets mettant en œuvre le Web Sémantique et le Linked Data au sein de l’équipe WIMMICS et du Ministère de la Culture
  • Tour d’horizon des travaux réalisés au sein de l’équipe WIMMICS, par Fabien Gandon (Inria, W3C)
  • Présentation du Calculateur du domaine public par Marco Montanari (Open Knowledge Foundation)
  • Publier des communs en ligne à l’aide de standards ouverts, Nicolas Delaforge et Mylene Leitzelman (Mnémotix)

 

– 17h15-17h30 : Remise de la note de synthèse du cycle et présentation de celle-ci par Alexandre Monnin (Inria, membre du réseau d’experts d’Etalab)

 

Inscriptions, accès et informations pratiques :

L’entrée est gratuite et sur inscription en suivant le lien que voici : INSCRIPTION

Adresse:
Inria, centre de recherche Sophia Antipolis – Méditerranée
2004 route des Lucioles, Sophia Antipolis

 

Afficher How to reach Inria sur une carte plus grande

Les commentaires sont fermés.